Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

Close

Loading...

Qui Sommes-Nous

   En RD Congo, le secteur agricole occupe 80% de la population active pour une contribution de 30,1% au PIB. Des 6 filières agricoles, dites prioritaires identifiées par le ministère de l’Agriculture, le riz apparaît comme celui qui dispose d’un potentiel de croissance à court terme le plus élevé. Cette production rizicole occupe la quatrième place par les céréales cultivées en RD Congo. Pour autant, la production nationale ne couvre que 42% des besoins de la consommation nationale. On comprend donc le recours à des techniques d’intensification comme le système de riziculture intensive. Le SRI est une technique de culture du riz, en 1983, par le père jésuite Henri de Laulanié, agronome de formation. Elle permet d'augmenter les rendements de façon naturelle en repiquant un par un les plants jeunes au bout de 8 jours au lieu de 30, et en asséchant la rizière régulièrement.

   Notre périple commence à Kingabwa, une grande commune de Kinshasa situé juste à côté de la Majestieuse fleuve Congo, au siège de COOPRKING RD Congo, que l’on pourrait traduire par La Coopérative des Riziculteurs de KIngabwa, projet de production et de commercialisation du riz Ngwele de Kingabwa. COOPRKING est une émanation de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique. Fondée en 1996,  appuyé par OSISA dans plus de 40 projets, principalement en faveur des petits agriculteurs.

   En RD Congo, la COOPRKING a démarré ses activités en avril 2004, en association avec l'ONG Internationale OSISA et le Ministère de l'Agriculture, Pêche et Élevage en réponse à la prédominance du riz dans les habitudes alimentaires des congolais. Celle-ci s’accompagne d’une forte croissance démographique. Ce qui crée des tensions sur les marchés. Ce projet COOPRKING s’adresse dans la phase pilote à 20.000 petits producteurs dans les régions région-province de Kinshasa, commune de Kingabwa. L’objectif étant l’augmentation de la production, l’amélioration de la commercialisation et un meilleur accès au crédit. D’une durée de vie illimitée, la COOPRKING a son siège social à Kingabwa (Kinshasa). Il s’autorise à ouvrir des représentations dans les différentes toutes provinces de la RD Congo et dans les plus 20 autres pays dans le monde.

Vision, Mission & Valeurs

    Notre vision est d'organiser et coordonner les relations internes de la filière pour une meilleure planification des campagnes de production/transformation et commercialisation et par la définition, mise en œuvre et contrôle de normes et modalités devant régir les relations commerciales entre les métiers de la filière; Améliorer par des actions collectives les performances de la filière et la maîtrise du marché (compétitivité, parts de marchés, politique de qualité, communication etc.) ;

Représenter les intérêts des professionnels de la filière dans les négociations avec les pouvoirs publics, les institutions financières, les Partenaires Techniques et Financiers et avec les instances internationales (plaidoyer, lobbying). Organiser et coordonner les relations internes de la filière pour une meilleure planification des campagnes de production/transformation et commercialisation et par la définition, mise en œuvre et contrôle de normes et modalités devant régir les relations commerciales entre les métiers de la filière; Améliorer par des actions collectives les performances de la filière et la maîtrise du marché (compétitivité, parts de marchés, politique de qualité, communication etc.) ; Représenter les intérêts des professionnels de la filière dans les négociations avec les pouvoirs publics, les institutions financières, les Partenaires Techniques et Financiers et avec les instances internationales (plaidoyer, lobbying).

Pour atteindre ces objectifs, les activités consisteront à : Mener entre ses membres les négociations de prix de référence ou de prix maxima ou minima tant pour l’achat du paddy selon ses caractéristiques, le décorticage et usinage du riz, les prestations de service de labour, de récolte et d’autres opérations culturales etc. Favoriser les démarches contractuelles entre les membres et s’assurer du respect des engagements pris par chaque partenaire sous contrat.

 Améliorer le fonctionnement et la maîtrise du marché : organisation et harmonisation des pratiques et des relations professionnelles, mise en relation des intervenants.

   Participer avec les autres institutions concernées, particulièrement les institutions d’appui et les institutions financières, à une bonne programmation des campagnes de production et de commercialisation du paddy et du riz blanc. Appuyer la définition et la mise en place de procédures garantissant une amélioration de la qualité du riz sénégalais et sa conformité avec les attentes des consommateurs finaux : disciplines professionnelles sur la qualité, mise en place de procédures de contrôle qualité et de traçabilité, orientation de la production et de l’usinage vers les types de riz recherchés par les consommateurs, conseil sur la présentation des produits ; appellation, label et certification... Promouvoir la renommée du riz de la vallée en assurant un leadership des campagnes collectives de promotion ou marketing du riz sénégalais ; A ce titre le COOPRKING pourra définir et mettre en œuvre ses propres labels de qualité sur le riz. Promouvoir, accompagner voire mettre en œuvre toute action visant à renforcer les capacités de ses membres.

Mots du Présient

Assurer à ses membres et autres interlocuteurs la connaissance de la filière riz : offre et demande en riz, annuaire des principaux responsables et opérateurs de la filière riz, connaissance des surfaces cultivées… et participer à la production et traitement de statistique et données économiques sur le riz sénégalais. Participer à la définition des programmes de recherche et d’expérimentation avec les institutions dont c’est la compétence, accompagner participer via ses membres à leur mise en œuvre. Assurer la diffusion de toute information technique et économique sur le riz auprès de ses membres et favoriser la diffusion de l’innovation. Réaliser, participer à ou faire réaliser des études relatives aux problèmes technico-socio-économiques intéressant la filière rizicole Représenter et défendre la filière riz et ses membres auprès des Institutions Publiques lors de la définition des politiques sectorielles, des réflexions sur les schémas d’aménagement des terres rizicoles, de la fixation de taxes à prélever sur une activité rizicole ou de l’octroi d’éventuelles subventions. Représenter et défendre la filière riz et ses membres auprès des divers bailleurs de fonds et institutions financières pour promouvoir les projets d’aménagement structurant, d’aménagement rizicole, d’amélioration des infrastructures et des équipements des professionnels de la filière et de renforcement de capacité. Promouvoir la durabilité de la production rizicole en participant à la protection de l’environnement par la limitation de l’usage de produits phytosanitaires et autres mesures.

La COOPRKING met en œuvre tous les moyens d’actions lui permettant d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée notamment :

 les actions d’information et de formation auprès de ses membres ;

 les propositions de normes et de règles professionnelles qu’elle définit ;

 les propositions d’accord qu’elle formule pour faciliter les relations interprofessionnelles entre ses membres ;

 les avis et consultations qu’elle donne ou qu’elle sollicite ;

 les actions de représentation des intérêts des professions de la filière rizicole auprès des pouvoirs publics, des partenaires techniques et financiers et des tiers ;

 les réunions, conférences, colloques, journées rizicoles, foires ou toute manifestation qu’elle organise ou auxquels elle participe, ainsi que toute action de publicité ;

 les travaux collectifs qu’elle provoque, oriente ou encourage ;

 les commissions techniques qu’elle met en place ;

et, d’une manière générale, toute activité se rattachant directement ou indirectement à son objet, en permettant sa réalisation.

 L’interprofession mettra en œuvre les conditions d’un contrôle sérieux de la bonne application par les différentes catégories professionnelles de la filière des accords votés par l’interprofession.